Dernière conférence de presse de Vladimir Poutine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dernière conférence de presse de Vladimir Poutine

Message  Admin le Jeu 14 Fév - 18:31

Source : France2.fr



Pas "tenté par un 3e mandat", Vladimir Poutine s'est dit prêt à devenir Premier ministre après 8 ans au Kremlin

"Je suis prêt à travailler comme chef du gouvernement" en cas de victoire de Dmitri Medvedev à la présidentielle du 2 mars, a dit jeudi le président russe.

Il a jugé "immoral et illégal" tout soutien à une indépendance "unilatérale" du Kosovo alors que le Conseil de sécurité de l'ONU se réunit jeudi à ce sujet à la demande de Belgrade et Moscou.

"Tout le monde doit se conformer à la loi, d'abord et surtout le chef de l'administration", a-t-il dit lors de sa septième (et dernière) conférence de presse annuelle au Kremlin, au cours de laquelle il a adopté un ton plus conciliant envers l'Ouest. S'accrocher au pouvoir serait "absolument inacceptable", a souligné Poutine. La Constitution russe lui interdit de briguer un troisième mandat lors de l'élection présidentielle du 2 mars. Mais sa popularité est telle que certains de ses partisans l'ont appelé à modifier la loi fondamentale pour se maintenir au pouvoir.

Cependant, le tandem Poutine-Medvedev et le partage des pouvoirs entre le "maître" Poutine et son "élève" Medvedev suscite les interrogations des observateurs à Moscou. Le président a souligné qu'il ne ressentait "ni honte ni crainte" à soutenir Medvedev, dont il pourrait devenir en mai le Premier ministre "sans que ce partage des responsabilités ne pose aucun problème".

Evoquant les relations internationales, il a souligné que la Russie n'entendait pas entrer en conflit avec l'Ouest et ne pointerait pas ses missiles sur quelque pays que ce soit, à moins d'y être forcée. "Nous n'allons pas pointer quoi que ce soit sur qui que ce soit sans une nécessité extrême. Nous n'envisageons pas un conflit (avec l'Ouest) et nous espérons que cela ne se produira pas dans un avenir prévisible." Mardi, le président russe n'avait pas exclu que les Russes pointent leurs missiles sur l'Ukraine si des éléments du futur "bouclier antimissile" américain étaient déployés dans ce pays. Une telle menace avait déjà été lancée il y a quelques mois à propos de la Pologne et de la République tchèque.

Dressant un bilan de sa présidence, il a déclaré ne pas constater "d'échecs graves" au cours de ces huit années, rappelant l'essor économique et la hausse du niveau de vie, tout en soulignant la nécessité de lutter contre l'inflation, qui tourne autour de 12% actuellement.

Admin
Admin

Messages : 388
Date d'inscription : 21/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://panda-municipales.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum