Irak: l'armée turque bombarde des positions du PKK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Irak: l'armée turque bombarde des positions du PKK

Message  Near le Lun 25 Fév - 17:51

L'aviation turque a bombardé lundi des positions des rebelles kurdes dans le nord de l'Irak



L'offensive turque au sol lancée jeudi, pour déloger les Kurdes du PKK qui y sont retranchés et utilisent la région comme base arrière, se poursuivait. Au moins 112 rebelles et 15 soldats turcs ont été tués, selon Ankara.

Le gouvernement irakien a appelé dimanche la Turquie à retirer "au plus vite" ses troupes du nord de l'Irak.

Bagdad, qui considère que l'opération "représente une menace pour la sécurité et la stabilité de la région", a appelé Ankara "à respecter la souveraineté de l'Irak" et son unité territoriale.


Le gouvernement irakien de Nouri al-Maliki a également appelé la Turquie "à ouvrir un dialogue bilatéral avec le gouvernement irakien et considère que la menace, représentée par le PKK (parti des travailleurs du Kurdistan, ndlr) pour la Turquie et les régions frontalières, ne doit pas être traitée par des voies militaires".

Il s'agit d'un revirement pour les autorités irakiennes qui avaient jusqu'ici adopté une position conciliante par rapport à cette incursion. Un porte-parole irakien estimait encore dimanche matin que l'offensive turque ne représentait pas une "atteinte à la souveraineté" de l'Irak. L'avertissement de Washington à Ankara formulé dimanche pourrait être à l'origine de ce revirement.

Les combats s'étaient intensifiés dimanche. L'état-major turc a établi à 112 rebelles et 15 soldats tués le bilan des victimes de l'actuelle offensive depuis jeudi. Le PKK a évoqué pour sa part un bilan de 81 soldats et 3 militants du kurdes tués.

Mise en garde de Washington à Ankara
Dimanche, les Etats-Unis ont lancé une mise en garde à la Turquie et averti Ankara qu'il ne résoudrait pas la question kurde par des moyens uniquement militaires.

Si Robert Gates, secrétaire américain à la Défense, a approuvé l'idée de l'opération terrestre turque, il a espéré qu'elle soit "courte, précise" et évite "la perte de vies innocentes". Les Etats-Unis fournissent à la Turquie, depuis plusieurs mois, des renseignements en temps réel sur les mouvements des rebelles en Irak.

Le PKK, dont les rebelles utilisent le nord de l'Irak comme base arrière pour mener des attaques en Turquie, est considéré comme une organisation terroriste par Ankara, par les Etats-Unis et par l'Union européenne. Le conflit kurde en Turquie a fait plus de 37.000 morts depuis 1984.

Le PKK appelle à la riposte
Le chef de l'aile militaire du PKK, Bahoz Erdal, a appelé dimanche les jeunes Kurdes de Turquie à lancer des actions de violences urbaines en représailles à l'offensive.

"S'ils (l'Etat turc) veulent nous détruire, nos jeunes doivent rendre la vie dans les grandes métropoles insupportable (...). Les jeunes Kurdes doivent se réunir par groupes de deux pour brûler chaque soir des centaines de voitures", a-t-il déclaré à l'agence de presse Firat News, considérée comme le porte-voix du PKK. Erdal a par ailleurs accusé les Etats-Unis de jouer un rôle actif dans l'offensive turque.



Source : France2.fr

Near
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum