Madrid: nette victoire socialiste aux législatives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Madrid: nette victoire socialiste aux législatives

Message  Travers le Lun 10 Mar - 15:57

Les socialistes ont remporté les législatives, dimanche en Espagne, devant le Parti populaire qui a reconnu sa défaite



Le PSOE, parti du chef du gouvernement sortant José Luis Rodriguez Zapatero, a obtenu 43,64% des voix et 169 sièges sur 350, contre 40,12% des voix et 153 sièges pour l'opposition de droite du Parti populaire de Mariano Rajoy.



Le scrutin a été marqué par une participation importante quoique inférieure à 2004.

Le PSOE gagne 5 sièges, mais le Parti Populaire, malgré sa défaite, obtient un bon résultat avec, lui aussi, cinq sièges de plus qu'en 2004.

Ces élections ont renforcé l'hégémonie des deux grands partis de gouvernement au détriment des petites formations.

Les écolo-communistes d'Izquierda Unida et les indépendantistes catalans de gauche d'ERC, alliés parlementaires du gouvernement socialiste ces quatre dernières années, sont les grands perdants de ce scrutin. Passant respectivement de 5 à 2 sièges et de 8 à 3, ils sont sous le seuil de 5 nécessaire pour former un groupe parlementaire.

La participation a été forte (environ 75%), comme en 2004.

Le PSOE va devoir rechercher des alliances avec des partis minoritaires pour avoir une majorité absolue.

Un scrutin dans un contexte d'émotion et de tension
Le contexte électoral a surtout été bouleversé par l'assassinat vendredi, d'un ex-élu municipal socialiste de Mondragon au Pays Basque (nord), Isaias Carrasco, dans un attentat attribué unanimement à l'organisation indépendantiste basque armée ETA. Sous le choc, les socialistes et la droite avaient annulé leurs derniers meetings avant la clôture de la campagne électorale.

Isaias Carrasco, ancien conseiller municipal socialiste de Mondragon, a été abattu par balles par un ou plusieurs inconnus alors qu'il sortait de son domicile. Il a été inhumé samedi à Mondragon dans l'émotion et en présence d'une foule importante, dont de nombreux élus socialistes.

L'alerte nationale antiterroriste
Le gouvernement socialiste espagnol avait relevé le 21 février son alerte nationale antiterroriste à son "niveau maximum" pour la période des élections. Il craignait en particulier que l'ETA ne tente d'influer sur le scrutin en commettant un attentat meurtrier. "Nous croyons que l'ETA va tenter de tuer avant les élections", avait alors déclaré le ministre de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba.

L'organisation indépendantiste a appelé récemment au boycottage des élections législatives pour protester contre "l'oppression" de l'Etat espagnol. Depuis le lancement officiel de la campagne électorale espagnole le 22 février, elle a commis au Pays basque deux attentats qui n'ont pas fait de victime. Le gouvernement socialiste a adopté une ligne dure vis-à-vis d'elle et de l'ensemble de sa mouvance politique depuis l'échec de négociations de paix en 2006 avec le groupe armé.

L'ETA est tenue pour responsable de la mort de 819 personnes en Espagne en 40 ans d'attentats.

Des élections régionales étaient également organisées en Andalousie (sud), l'un des grands bastions du PSOE.

Source : France2.fr

Travers
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum