Obama remporte la primaire du Mississippi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Obama remporte la primaire du Mississippi

Message  Travers le Jeu 13 Mar - 13:50

Le sénateur de l'Illinois s'est octroyé mardi sa 29e victoire dans la course à l'investiture démocrate



Après dépouillement dans 49% des bureaux de vote, Barack Obama était crédité dans le Mississippi de 54% des voix, contre 44% à sa rivale Hillary Clinton.

Ce nouveau volet de l'âpre duel Obama-Clinton s'est fait sous fond de remarques aux relents racistes dans le camp de la sénatrice de New York.

La prochaine grande étape de la course sera disputée le 22 avril en Pennsylvanie (158 délégués).

Le fossé se creuse entre les camps d'Obama et de Clinton
Dans le Mississippi, Etat très pauvre du sud, Barack Obama, 46 ans, seul sénateur noir des Etats-Unis, aurait remporté 91% du vote noir, selon CNN. En revanche, 69% des hommes blancs et 74% des femmes blanches auraient voté Clinton, selon la chaîne Fox (pro-Bush), ainsi que 56% des électeurs de 65 ans et plus, selon CNN.

Ce dernier sondage trahit la dégradation des relations entre les deux camps, les partisans de Mme Clinton affirmant à 72% qu'ils ne seraient "pas satisfaits" si Barack Obama devenait le candidat du parti pour la présidentielle, alors que 55% des pro-Obama ne seraient "pas satisfaits" d'une victoire de l'ex-Première dame, selon CNN. "J'ai fait attention à dire que Mme Clinton était quelqu'un de capable, et que si elle emportait l'investiture, je la soutiendrais - je ne suis pas sûr que l'équipe de campagne de Mme Clinton ait la même approche", a déclaré Barack Obama, interrogé sur CNN après sa victoire.

Des propos tendancieux au sein de l'équipe Clinton
La primaire de l'Illinois s'est déroulée sur fond de polémique aux relents racistes dans le camp Clinton. Une alliée de Hillary Clinton, Geraldine Ferraro, a quitté mercredi ses fonctions dans l'équipe de l'ex-Première dame après avoir déclenché une polémique en affirmant que son rival pour l'investiture démocrate à la présidentielle, Barack Obama, était favorisé parce qu'il est noir.



Geraldine Ferraro, a déclaré dans un journal californien : "Si Obama était un homme blanc, il ne serait pas là où il est maintenant (..) et s'il était une femme (quelle que soit sa race) il ne serait pas là où il est, il se trouve qu'il a beaucoup de chance d'être qui il est." Mme Ferrano est une ancienne candidate à la vice-présidence des Etats-Unis qui appartient aujourd'hui à l'équipe des financiers de Mme Clinton.

Barack Obama, ayant eu vent des propos de Geraldine Ferraro, avait considéré, dans le journal Morning Call d'Allentown (Pennsylvanie) qu'il ne croyait "pas que les commentaires de Mme Ferraro aient leur place en politique ni dans le parti démocrate". Le stratège d'Obama, David Axelrod, a demandé que Geraldine Ferraro soit relevée de ses fonctions dans l'équipe Clinton, et souligné que "quand vous faites des clins d'oeil et des hochements de tête devant des déclarations insultantes, c'est un signal indiquant que tout est permis".

Obama exclut d'être vice-président de Mme Clinton
Lundi, le rival d'Hillary Clinton pour l'investiture démocrate avait reitéré son intention de ne pas jouer les seconds rôles. "Je ne comprends pas comment une personne qui est en seconde position peut proposer d'être vice-président à celui qui est en première position", avait déclaré Barack Obama, qui a engrangé jusque-là plus de délégués.

L'hypothèse d'un "ticket" Clinton-Obama, relancée depuis la triple victoire électorale de Mme Clinton la semaine dernière, s'avère compromise avec l'avance prise récemment par Barack Obama, vainqueur samedi dans le Wyoming (Etat le moins peuple de l'Union avec 12 délégués), et mardi dans le Mississippi.

"Si vous les mettez ensemble (Clinton et Obama NDLR), leur force est pratiquement impossible à arrêter", avait fait valoir samedi l'ancien président Bill Clinton. Mais le jeune sénateur de l'Illinois a relevé un paradoxe : l'équipe Clinton "vient de passer les deux, trois dernières semaines (...) à dire +eh bien nous ne sommes pas sûrs qu'il (Obama) soit prêt+!. Je ne comprends pas. Si je ne suis pas prêt, comment pouvez-vous penser que je serai un grand vice-président ?", a demandé Barack Obama lundi, déclenchant le rire chez ses partisans.

Prochaine étape: la Pennsylvanie
Les candidats vont se concentrer maintenant sur le prochain Etat à voter dans six semaines, la Pennsylvanie (côte Est). Pour ce scrutin prévu le 22 avril, Mme Clinton est créditée d'une avance d'une douzaine de points dans les intentions de vote, ce qui devrait lui permettre de remporter la majorité des 158 délégués en jeu, mais pas encore l'investiture, prévue l'été prochain.

Globalement, Barack Obama reste aujourd'hui en tête de la course à l'investiture démocrate : il a remporté des victoires dans 28 Etats contre 15 pour Mme Clinton, et surtout 1.606 délégués à la convention de Denver - encore loin cependant du seuil de 2.025 délégués nécessaires pour s'assurer l'investiture. Pour sa part, Mme Clinton ne dispose que de 1.484 délégués mais a rendu toute sa crédibilité à sa campagne en remportant des victoires cruciales la semaine dernière au Texas (sud) et en Ohio (nord).

Source : France2.fr

Travers
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum