La gauche victorieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La gauche victorieuse

Message  Spike le Lun 17 Mar - 16:56

La gauche confirme sa victoire au second tour sur fond de forte abstention, la droite n'ayant pas mobilisé


Le PS Roland Ries fête sa victoire à Strasbourg contre la maire sortante UMP Fabienne Keller © AFP/OLIVIER MORIN

Le PS l'emporte notamment à Toulouse, Lille, Metz, Reims, Amiens, Caen, Blois, Rennes, Strasbourg et Périgueux, où le maire sortant et ministre de l'Education nationale Xavier Darcos est battu. Le président du Modem François Bayrou est également battu, à Pau.



Sans surprise, le maire PS de Paris Bertrand Delanoë est reconduit pour un second mandat.

Dans le Ve arrondissement, secteur test, le maire sortant UMP, Jean Tibéri, a été réélu à l'arraché face à la socialiste Line Cohen-Solal (45 % contre 44,10 %). 265 voix séparent les deux candidats.

Parmi les rares raisons de se réjouir à droite : la victoire de l'UMP Jean-Claude Gaudin, qui garde la mairie de Marseille, pour un troisième mandat.

Au plan national, la gauche aurait obtenu 49,5% des suffrages, la droite 47, 5%, selon CSA. La gauche est désormais nettement majoritaire dans les villes de plus 30.000 habitants: elle en détient 183 (soit un gain net de 38 villes par rapport à 2001) contre 124 à la droite.

Malgré les appels à la mobilisation venus des deux camps, l'abstention est restée élevée dimanche, un peu plus d'un électeur sur trois ne s'étant pas rendu aux urnes. Pour les cantonales, le taux de participation s'est élevé à 55,19 % (contre 56,13 % en 2001).

Test électoral pour Sarkozy
Ce scrutin était un premier test électoral pour Nicolas Sarkozy depuis son élection en mai à la présidence, alors qu'il a lourdement chuté dans les sondages.

Parmi les réactions, à gauche, le premier secrétaire du PS François Hollande s'est félicité que son parti ait dépassé "l'objectif" que lui-même avait fixé de conquérir "30 villes de plus de 20.000 habitants", Ségolène Royal appelle à "transformer ce vote sanction en vote d'avenir". A droite, le président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, Jean-François Copé, parle de "défaite" due à "la conjugaison des impatients et des mécontents" et le Premier ministre François Fillon estime qu'il était "malvenu de tirer de ce scrutin des leçons nationales", après le second tour des municipales et des cantonales, en appelant à ne pas "instrumentaliser" le vote des Français.

Parmi les villes gagnées par le PS :
Metz : Dominique Gros (PS) l'emporte par 48 des voix contre 28% au maire sortant Jean-Marie Rausch qui sollicitait un 7ème mandat à 78 ans, et Marie-Jo Zimmerman (DVD) 23,9%
Amiens : le maire sortant Gilles de Robien est battu par le socialiste Demailly
Saint-Etienne : Maurice Vincent (PS) l'emporte avec 46,1% contre 41,6% à l'UMP Michel Thiollière
Reims : nette victoire à 56% de la socialiste Adeline Hazan qui bat Catherine Vautrin. Un duel fratricide avait opposé au premier tour l'ancienne ministre de Jean-Pierre Raffarin à Renaud Dutreil, qui avait été investi par l'UMP et s'était retiré à l'issue du premier tour
Lille : la maire sortante socialiste Martine Aubry l'emporte à plus de 66% des voix contre l'UMP Sébastien Huygue.
Angers : la liste du maire sortant PS à Angers, Jean-Claude Antonini, est réélue avec 50,5% des voix contre la liste UMP de Christophe Béchu qui a recueilli 49,5% des voix.
Périgueux : le ministre de l'Education, Xavier Darcos, est battu de justesse à Périgueux par Michel Moyrand (PS-PC-Verts), avec 49,6% des suffrages exprimés contre 50,4% à son adversaire au second tour des municipales
Quimper : le député européen Bernard Poignant (PS) a remporté avec 55,7% des voix l'élection municipale de Quimper où il doit succéder au sénateur-maire UMP Alain Gérard.
Pau : la liste du président du MoDem François Bayrou a été battue avec 38,81% dimanche à Pau à l'issue du second tour des élections municipales contre 39,76% pour celle de la socialiste Martine Lignières-Cassou et 21,42% pour le maire sortant Yves Urieta (ex-PS, soutenu par l'UMP)
Strasbourg : Le socialiste Roland Ries est élu au second tour des municipales à Strasbourg avec 58% des voix contre 42% à la maire sortante Fabienne Keller
Blois : le socialiste Marc Gricourt a remporté largement, avec 60% des voix, l'élection municipale de Blois à la tête d'une liste PS, PCF, Verts, PRG et MRC, contre 40% au député-maire sortant Nicolas Perruchot (NC)
Toulouse : le candidat PS à la mairie de Toulouse, Pierre Cohen, est arrivé en tête avec 50,4% des suffrages face au maire centriste sortant Jean-Luc Moudenc (app-UMP), qui recueille 49,6% des voix.
Evreux : la gauche conduite par le conseiller général DVG Michel Champredon, en congé du PS, a repris la ville d'Evreux (Eure) à la droite emmenée par le maire UMP sortant Jean-Pierre Nicolas.
Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), bastion communiste depuis 1949: le socialiste Jacques Salvador l'emporte dans une quadrangulaire avec 41,48 % des voix face au communiste Pascal Beaudet (38,53 %).
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis): le socialiste Gérard Segura l'emporte de justesse sur le sortant UMP Gérard Caudron par 50,43 % à 49,57 %.

Parmi les villes gagnées par la droite :
L'UMP Natacha Bouchart, à la tête d'une liste d'ouverture, a largement remporté dimanche la ville de Calais, aux mains du PCF depuis 37 ans, en battant le maire sortant Jacky Hénin avec 54,02% des suffrages.

Ville gagnée par les Verts :
Dominique Voynet (Les Verts) l'emporte largement face au communiste Jean-Pierre Brard à Montreuil (Seine-Saint-Denis), par 55,7% à 44,3%, selon une estimation Ipsos-Dell.

Les ministres battus
Le ministre de l'Education, Xavier Darcos, est battu de justesse à Périgueux
A Colombes, Rama Yade (UMP), secrétaire d'Etat aux droits de l'homme, est battue au 2ème tour. A Paris, la ministre de la Culture, Christine Albanel, et sa collègue de l'Economie, Christine Lagarde, ne sont elles non plus pas parvenues à se faire élire.

Les ministres élus
Jean-Marie Bockel (GM), secrétaire d'Etat chargé de la coopération, a été réélu au 2ème tour
A Longjumeau (Essonne), Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), secrétaire d'Etat à l'écologie, a été élue au 2ème tour
Dans le VIIème arrondissement parisien, la liste UMP emmenée par la ministre de la Justice Rachida Dati l'a emporté avec 57,7% des voix.
Le secrétaire d'Etat à l'Outre-Mer Christian Estrosi (UMP) a annoncé dimanche soir sa victoire au deuxième tour de l'élection municipale à Nice, et sa démission du gouvernement.
A Rambouillet, Christine Boutin (UMP), ministre du Logement, a été réélue au 2ème tour.

Les cantonales
La gauche a aussi fortement progressé aux cantonales et paraissait assurée d'ajouter au moins 9 nouveaux conseils généraux aux 51 (sur 101) qu'elle détenait déjà: l'Allier, la Corrèze, le Lot-et-Garonne, la Côte-d'Or, la Somme, l'Indre-et-Loire, le Val-d'Oise et les Deux-Sèvres, l'Ain.


Et le Sénat ?
Cette forte poussée de la gauche devrait avoir des répercussions aux sénatoriales de septembre prochain. Pour autant, le mode de scrutin, avec de grands électeurs représentant majoritairement la France rurale, ne lui laisse aucun espoir de faire basculer la Haute Assemblée à courte échéance.



Source : France2.fr

Spike
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum