Primaires: une victoire chacun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Primaires: une victoire chacun

Message  Stan le Mer 7 Mai - 14:44

Barack Obama l'a emporté dans la primaire démocrate de Caroline du Nord, Hillary Clinton dans celle de l'Indiana



La sénatrice de New York a obtenu une courte victoire avec seulement 22.000 voix (51 %). Alors que son collègue de l'Illinois obtient plus de 220.000 voix d'avance (57 %) sur sa rivale en Caroline du Nord.

Barack Obama confirme ainsi son avance sur sa rivale et son statut de favori dans la course à l'investiture démocrate pour la présidentielle.

Il a affirmé qu'après sa victoire en Caroline du Nord, il lui restait moins de 200 délégués à conquérir pour obtenir l'investiture.

S'il fait désormais maintenant figure de favori, son combat acharné avec Hillary Clinton pourrait laisser des traces dans l'électorat démocrate. Le jeune sénateur de l'Illinois, 46 ans, est passé en quatre mois du statut de star politique capable de drainer des foules à celui d'homme politique élitiste à la peine pour séduire les blancs des classes moyenne et ouvrière. Lesquels lui préférent Hillary Clinton. Les diatribes jugées anti-américaines de son pasteur, Jeremiah Wright, vénéré avant d'être tardivement renié, ont profondément altéré sa crédibilité du candidat qui se veut l'incarnation de l'espoir et du changement.

"Oui, des deux côtés, certains se sont sentis blessés, oui, chaque camp veut despérément la victoire de son candidat", a dit Barack Obama après l'annonce de sa victoire devant ses partisans en liesse rassemblés à Raleigh (Caroline du Nord). Il a aussi lancé un appel à l'unité des démocrates "parce que nous sommes tous d'accord (...) qu'on ne peut pas se permettre de donner [au républicain] John McCain la chance de remplir le troisième mandat de la présidence Bush".

Quant à Hillary Clinton, malgré ses victoires en mars et avril dans les grands Etats de l'Ohio, du Texas et de Pennsylvanie, elle semble avoir laissé échapper sa dernière occasion de combler l'écart avec son rival. Et ce non seulement en termes de nombre de délégués du parti officiellement chargés de désigner un candidat, mais aussi en termes de vote populaire.

Elle ne s'en efforce pas moins de faire bonne figure. Même si "Hillary", fidèle à une réputation qui soulève l'admiration de ses adversaires, n'entend pas renoncer. "Ce soir, nous sommes revenus sur le devant [de la scène]. Nous avons brisé les entraves. C'est en avant toute vers la Maison Blanche !", a-t-elle déclaré devant ses partisans rassemblés à Indianapolis (Indiana). "Je peux vous assurer, et je l'ai déjà dit en maintes occasions, que peu importe ce qui se passe, je travaillerai pour être la candidate du parti démocrate parce que nous devons gagner en novembre", a-t-elle martelé. "Je sais que le sénateur Obama est dans le même état d'espruit que moi", a-t-elle ajouté.

"Je la prends au mot, d'accord, elle continue... Mais les chiffres sont là et deux et deux font toujours quatre. La question, c'est de savoir quand elle admettra qu'elle a perdu",
estime l'un des stratèges du parti démocrate, cité par Reuters.

Les quelque 800 "super délégués" (cadres et élus du parti démocrate) détiennent la clé du scrutin. Ils sont libres de soutenir le candidat de leur choix à la convention démocrate en août à Denver. Un tiers d'entre eux (269) ne se sont pas encore déclarés. Ceux qui ont fait leur choix sont répartis presque équitablement entre Mme Clinton et M. Obama.

Source : France2.fr

Stan
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum